Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Fin de « Measure of Revenge » : Entre Folie et Morale

La fin de « Measure of Revenge » laisse les spectateurs s’interroger sur la santé mentale de Lillian et la moralité de ses actions. Elle venge la mort de son fils, mais à un coût personnel énorme.

« Measure of Revenge » est un thriller psychologique qui mélange théâtre et drame réel. Le film suit Lillian Cooper, une actrice de théâtre, dans sa quête de justice pour la mort mystérieuse de son fils. Son parcours est jalonné d’hallucinations et de citations shakespeariennes, rendant le visionnage unique mais déroutant.

La Quête de Justice de Lillian

Lillian Cooper, une actrice de Broadway, apprend la mort de son fils Curtis juste après sa dernière performance sur scène. Curtis, un musicien, est retrouvé mort, et les autorités concluent rapidement à une overdose accidentelle. Lillian, cependant, soupçonne un acte criminel. Elle décide de mener sa propre enquête, s’associant avec Taz, le dealer de Curtis. Ensemble, ils plongent dans le monde dangereux de la pègre pour découvrir la vérité.

Au fur et à mesure que Lillian creuse, elle commence à halluciner des personnages des pièces qu’elle a jouées, comme Hamlet et Lady Macbeth. Ces hallucinations agissent comme sa voix intérieure, la poussant vers la vengeance. Le film mélange habilement des scènes de Lillian sur scène avec sa quête dans la vie réelle, créant une expérience surréaliste.

Le parcours de Lillian est marqué par sa folie croissante. Elle équilibre ses performances sur scène avec sa vendetta hors scène, menant à une série de confrontations violentes. Elle cible l’ancien manager de Curtis, le directeur de sa maison de disques et un musicien. Chaque confrontation est théâtrale, avec Lillian citant des lignes shakespeariennes tout en commettant les meurtres.

Une Fin Surréaliste

Le climax du film est intense et surréaliste. Lillian quitte Broadway, entourée d’hallucinations de personnages shakespeariennes comme Roméo, Juliette, Desdémone, Cléopâtre et le Roi Lear. Cette fin laisse les spectateurs avec un sentiment d’ambiguïté. Lillian atteint son objectif de venger la mort de son fils, mais ses actions soulèvent des questions sur sa santé mentale et la moralité de sa quête.

Le film ne fournit pas de réponses claires. Au lieu de cela, il laisse au public le soin d’interpréter le parcours de Lillian et ses implications. Cette conclusion ouverte peut être frustrante pour certains spectateurs mais ajoute de la profondeur à la narration.

Réception Critique

« Measure of Revenge » a reçu principalement des critiques négatives. Les critiques ont souligné le scénario incohérent, la mauvaise cinématographie et le manque de profondeur des personnages. L’intrigue a été décrite comme décousue, avec des changements de ton abrupts et des séquences mal mises en scène. La mort de Curtis, l’événement qui déclenche l’intrigue, a été perçue comme abrupte et désinvolte, laissant peu de place à l’exploration émotionnelle ou au développement des personnages.

La performance de Melissa Leo dans le rôle de Lillian a été l’un des rares aspects à recevoir des éloges. Les critiques ont reconnu son dévouement au rôle et sa capacité à réciter des lignes shakespeariennes avec conviction. Cependant, même sa performance n’a pas pu sauver le film de ses nombreux défauts. Le contraste entre le talent de Leo et la production amateur du film a été perçu comme une distraction constante.

Analyse de la Fin

La fin de « Measure of Revenge » met en lumière les problèmes globaux du film. La tentative de mélanger un thriller psychologique avec un drame shakespearien aboutit à une intrigue confuse. Les hallucinations des personnages shakespeariennes, bien que intrigantes, ne sont pas bien intégrées dans l’intrigue, ce qui conduit à un manque de cohérence.

L’exploration des thèmes comme le deuil, la vengeance et la folie est superficielle. L’arc du personnage de Lillian, qui aurait dû être un portrait captivant de la descente d’une mère dans la folie, est sapé par le rythme précipité du film et le manque de profondeur émotionnelle. La décision de faire commettre à Lillian des meurtres pendant ses performances sur scène ajoute une couche d’absurdité qui nuit au sérieux voulu du film.

Les aspects techniques comme la cinématographie et le mixage sonore ont également été critiqués. Les scènes étaient mal éclairées et baignées dans un flou artistique, rendant difficile pour les spectateurs de s’engager dans l’histoire. Le mixage sonore était déséquilibré, avec des conversations de fond souvent plus fortes que le dialogue principal.

Conclusion

« Measure of Revenge » ne parvient pas à tenir ses promesses intrigantes. La fin, bien que dramatique, tombe à plat en raison des nombreuses lacunes du film. Le manque de cohérence narrative, de profondeur des personnages et de compétence technique aboutit à une expérience de visionnage déroutante.

Malgré la performance louable de Melissa Leo, « Measure of Revenge » peine à trouver son équilibre. La fin, tout comme le reste du film, est marquée par un potentiel manqué et des promesses non tenues. Pour ceux qui recherchent un thriller psychologique captivant, « Measure of Revenge » est peu susceptible de satisfaire.

Références

Espagnol Italien Anglais

Movies selected 4 You

Films

16 Juin 2024

Black Adam : Explications de la Fin et Implications pour le DCEU

Films

12 Juin 2024

V/H/S 99 : Une Anthologie Horrifique

Films

12 Juin 2024

Meurtres sans ordonnance : Analyse et Résumé

Films

12 Juin 2024

La Fin de L’École du bien et du mal

Films

12 Juin 2024

Le Mauvais Esprit d’Halloween : Résumé et Analyse

Films

11 Juin 2024

Raymond & Ray : Analyse et Critique