Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Analyse du film Not Okay

La fin de Not Okay laisse les spectateurs avec un sentiment d’ambiguïté. Danni supprime ses comptes sur les réseaux sociaux, symbolisant son rejet de sa fausse identité et un pas vers une véritable rédemption.

Not Okay, réalisé par Quinn Shephard, est une comédie noire qui explore les conséquences de la tromperie et l’impact de la célébrité sur les réseaux sociaux. Le film met en vedette Zoey Deutch dans le rôle de Danni Sanders, une milléniale qui prétend être une survivante d’une attaque terroriste à Paris. Ce mensonge la propulse vers la célébrité sur internet, mais entraîne également une série de complications.

Le parcours de Danni

Danni Sanders, interprétée par Zoey Deutch, est une aspirante influenceuse qui se sent déconnectée de ses pairs. Dans une tentative désespérée d’attirer l’attention, elle invente une histoire sur sa survie à une attaque terroriste à Paris. Ce mensonge lui apporte la célébrité sur internet, mais maintenir cette façade devient de plus en plus difficile. Le film suit Danni alors qu’elle navigue dans les complexités de sa tromperie et les conséquences qui en découlent.

Tout au long du film, l’histoire fabriquée de Danni la rapproche de Rowan, une véritable survivante d’une fusillade scolaire devenue activiste. L’authenticité et le traumatisme de Rowan contrastent fortement avec la tromperie de Danni, créant une tension qui culmine à la fin du film.

Dans l’acte final, Danni assiste à une réunion de groupe de soutien où Rowan interprète un poème sur ses expériences. Submergée par la culpabilité, Danni décide de supprimer ses comptes sur les réseaux sociaux. Cet acte symbolise son rejet de l’identité fausse qu’elle a créée et son premier pas vers une véritable rédemption.

Une fin ambiguë

Un des aspects les plus discutés de la fin du film est son absence de clôture traditionnelle. Danni ne reçoit pas un arc de rédemption clair, ni ne fait face à une punition explicite pour ses actions. Au lieu de cela, le film laisse les spectateurs avec un sentiment d’ambiguïté quant à son avenir. Ce choix a été à la fois loué et critiqué par les critiques et le public.

Selon CBR, la fin est intentionnellement insatisfaisante, reflétant le vide que ressent Danni. Le film vise à placer le public dans la peau de Danni, leur faisant comprendre les conséquences de ses actions sans fournir une résolution nette. Cette approche sert de mise en garde sur les dangers de chercher la validation par la tromperie et la superficialité de la célébrité sur internet.

Les scènes finales suggèrent que Danni commence à comprendre la gravité de ses actions. Sa décision de quitter la performance de Rowan sans s’excuser indique qu’elle commence à saisir la profondeur de la douleur qu’elle a causée. Comme le note Screen Rant, le départ de Danni du groupe de soutien signifie son premier pas vers la prise de conscience de soi et la croissance personnelle. Elle ne cherche plus la validation des autres mais commence à affronter ses propres défauts et erreurs.

Développement des personnages

Danni Sanders

L’arc du personnage de Danni est central à la narration du film. Initialement dépeinte comme une personne superficielle et égocentrique, le parcours de Danni est marqué par une prise de conscience croissante des conséquences de ses actions. La performance de Zoey Deutch a été largement saluée pour capturer les nuances du personnage de Danni, la rendant à la fois relatable et détestable.

Rowan

Rowan, interprétée par Mia Isaac, sert de contrepoint à Danni. En tant que véritable survivante et activiste, le personnage de Rowan incarne la véritable douleur et le traumatisme que Danni exploite à des fins personnelles. La performance de Mia Isaac a été mise en avant comme une prestation remarquable, apportant profondeur et authenticité au film. Selon Wherever I Look, la performance d’Isaac est l’étoile brillante du film, offrant un contrepoint puissant à la tromperie de Danni.

Colin

Le personnage de Dylan O’Brien, Colin, représente les aspects superficiels de la culture des réseaux sociaux auxquels Danni aspire. En tant que stoner comique et crush de Danni, le personnage de Colin ajoute une couche d’humour au film tout en soulignant les insécurités et les désirs de Danni. Son rôle, bien que non central à l’intrigue, souligne la critique du film sur la célébrité sur internet et la nature creuse de la validation sociale.

Thèmes explorés

Réseaux sociaux et célébrité

Not Okay est une satire mordante de la célébrité sur internet et des extrêmes auxquels les individus sont prêts à aller pour l’atteindre. Le film critique la culture des réseaux sociaux, où les tragédies personnelles sont souvent marchandisées pour des likes et des followers. Comme le souligne The New York Times, le film attaque les effets néfastes des réseaux sociaux sur notre psyché, rendant Danni plus qu’une simple fille blanche privilégiée en quête d’attention.

Traumatisme et exploitation

Le film explore également l’exploitation du traumatisme à des fins personnelles. L’appropriation par Danni de l’histoire d’une survivante pour la célébrité est un commentaire frappant sur la façon dont la véritable douleur et la souffrance peuvent être banalisées à l’ère numérique. Le hashtag #IAmNotOkay, créé par Danni et Rowan, devient un symbole de cette exploitation, mettant en lumière les dilemmes éthiques de transformer des tragédies personnelles en spectacles publics.

Rédemption et prise de conscience

Bien que le film ne fournisse pas un arc de rédemption clair pour Danni, il suggère que la prise de conscience de soi et la croissance personnelle sont possibles. La réalisation par Danni du mal qu’elle a causé et sa décision de s’éloigner des réseaux sociaux indiquent une voie potentielle vers la rédemption. Cependant, comme le note Roger Ebert, le film s’arrête avant d’explorer pleinement l’horreur de profiter d’une tragédie, laissant une partie de son potentiel satirique inexploité.

Réception critique

Not Okay a reçu des critiques généralement positives de la part des critiques et du public. Les performances du film, en particulier celles de Zoey Deutch et Mia Isaac, ont été largement saluées. Cependant, certains critiques ont noté que la satire du film n’est pas aussi tranchante qu’elle pourrait l’être. Selon Roger Ebert, le film se situe quelque part entre la satire et l’étude de personnage, manquant de mordant pour critiquer pleinement son sujet.

Conclusion

Not Okay est un film qui fait réfléchir et qui aborde les complexités de la célébrité sur les réseaux sociaux, l’exploitation du traumatisme et la croissance personnelle. Sa fin, bien qu’intentionnellement insatisfaisante, sert de commentaire puissant sur la superficialité de la culture internet et les conséquences de la tromperie. Les performances du film, en particulier celles de Zoey Deutch et Mia Isaac, élèvent la narration, en faisant un visionnage captivant. Bien que le film ne réalise pas pleinement son potentiel satirique, il offre des perspectives précieuses sur le côté sombre des réseaux sociaux et la quête de validation à l’ère numérique.

Références

Espagnol Italien Anglais

Movies selected 4 You

Films

12 Juin 2024

V/H/S 99 : Une Anthologie Horrifique

Films

12 Juin 2024

Meurtres sans ordonnance : Analyse et Résumé

Films

12 Juin 2024

La Fin de L’École du bien et du mal

Films

12 Juin 2024

Le Mauvais Esprit d’Halloween : Résumé et Analyse

Films

11 Juin 2024

Raymond & Ray : Analyse et Critique

Films

11 Juin 2024

Rosaline : Une Nouvelle Vision de Roméo et Juliette